La création artistique face aux enjeux de l’anthropocène

avec Simon McBurney, Frédérique Aït-Touati et Bas Smets

Langues
en français et en anglais sous-titré en français et en anglais
Réalisation vidéo
Passerelles Films
Territoire de distribution
Vidéo accessible dans le monde entier
Vidéo disponible en rediffusion jusqu’au
01.01.2021

Comment faire face aux grands défis de l’anthropocène, cet état du monde marqué de manière irréversible par l’empreinte croissante de l’homme ? Les arts de la scène se sont emparés de la problématique, à la fois sous l’angle concret de l’éco-responsabilité et sous celui, esthétique et poétique, de son inscription dans l’œuvre d’art. Isabelle Moindrot, professeure à l’Université Paris 8 spécialiste de l’opéra, aborde ces deux aspects avec le metteur en scène Simon McBurney, rejoint par la chercheuse et metteuse en scène Frédérique Aït-Touati et le bâtisseur de paysage Bas Smets.


BAS SMETS
Bas Smets fonde son cabinet d’achitecture en 2007 et réalise des projets dans plus de 12 pays dont, en France, le parvis de la Tour Trinity à Paris La Défense, le parvis de la gare Lyon Part-Dieu et le Parc des Ateliers à Arles pour la Fondation Luma, avec Frank Gehry et Annabelle Selldorf. Il remporte, récemment, l’appel à projet pour la réalisation de l’aménagement paysager du parvis du Perelman Center for the Performing Arts à New York. En 2008, le ministère de la Culture lui décerne le prix Jeune talent architecte paysagiste des Nouveaux albums des jeunes architectes et paysagistes. Il remporte, en 2018, le prix d’urbanisme de l’Académie d’architecture et, en 2019, le Global Ahead Award d’aménagement paysager. En 2013, Bas Smets réalise sa première exposition monographique au centre d’architecture de Bordeaux. Son travail est également exposé à la biennale de Venise, à Bozar à Bruxelles et au Pavillon de l’Arsenal à Paris. En 2017, il est commissaire général de la biennale d’architecture de Bordeaux.
FRÉDÉRIQUE AÏT-TOUATI
Frédérique Aït-Touati est metteuse en scène et chercheuse. Elle s’intéresse à la poétique des genres littéraires scientifiques et explore les liens entre fiction et savoir au XVIIe siècle : Fictions of the Cosmos (Chicago UP, 2011), Contes de la Lune, essai sur la fiction et la science modernes (Gallimard, 2011), Histoires et Savoirs, et Le Monde en images (Garnier, 2015). Aujourd’hui, ses travaux de recherche et de mise en scène avec sa compagnie Zone Critique s’interconnectent et explorent, avec la collaboration du philosophe Bruno Latour, les formes du changement climatique (Gaïa Global Circus, 2013 ; Make it work/The Theatre of Negotiations, 2015 ; INSIDE, 2016 ; Moving Earths, 2019). Elle enseigne à l’EHESS, à l’ENS, à Sciences Po. En 2019, elle publie Terra Forma, manuel de cartographies potentielles (2019).
SIMON MCBURNEY
Simon McBurney remporte le Laurence Olivier Award en 1998 et compte aujourd’hui parmi les metteurs en scène les plus marquants du théâtre en Europe. Cofondateur de Complicité, il produit de nombreux spectacles avec cette compagnie considérée comme l’une des plus innovantes, dont The Encounter, La Pitié dangereuse, Le Maître et Marguerite, Shun-kin, ou encore L’Éléphant s’évapore. Il met également en scène The Kid Stays in the Picture de Robert Evans, All My Sons d’Arthur Miller à Broadway ainsi que The Resistible Rise of Arturo Ui avec Al Pacino. Acteur prolifique au cinéma, à la télévision comme à la radio, il apparaît dans Une merveilleuse histoire du temps de James Marsh, Magic in the Moonlight de Woody Allen, Conjuring 2 de James Wan et Allied de Robert Zemeckis. À l’opéra, il signe les mises en scène de A Dog’s Heart d’Alexander Raskatov et, à Aix, de La Flûte enchantée de Mozart et de The Rake’s Progress de Stravinski.
Modératrice
ISABELLE MOINDROT
Professeur d’Études théâtrales à l’Université Paris 8